Le mot du président

Le PrésidentVoilà déjà 6 mois que vous m’avez porté à votre présidence sur la foi de la mise en place du programme « Académie 2000 ».Où en sommes-nous ?En premier lieu, notre effectif s’est accru de plus de 35 %, puisque le nombre des membres actifs est passé de 75 à plus de 100.Ce n’est qu’un début, car de nombreux pays européens sont encore peu ou pas représentés. Je continue donc à inciter nos membres à regarder autour d’eux et à nous proposer les grands philatélistes dignes d’être parrainés.Cette augmentation continue de l’effectif nécessite une communication accrue. L’amitié ne peut naître qu’entre des personnes qui se connaissent et pour cela, le nouvel annuaire et « Trait d’Union » sont encore insuffisants. Il nous faut donc multiplier les possibilités de contacts et de rencontres ; c’est ce que nous avons déjà fait à Paris, Nevers, Saint-Gall, Vienne et Londres et c’est ce que nous allons encore faire dans les prochains mois avec les réunions de Madrid, Lisbonne, Monaco, à nouveau Paris en janvier et, surtout, Colmar fin mars 2001.Toujours dans le même esprit, une commission étudie actuellement la mise en place d’un site Internet pour 2001. J’ai pris des contacts afin de trouver les aides financières nécessaires.Par ailleurs, un ouvrage de luxe, constitué de vos meilleurs articles, est en cours d’élaboration en partenariat avec l’A.D.P. C’est notre ami Jean STORCH qui a pris en main ce dossier et qui vous contactera à ce sujet. Je compte sur votre participation.Je suis un président heureux, car je sens que vous avez beaucoup d’ambitions pour l’Académie Européenne de Philatélie. Vous avez raison, car nous constituons une équipe exceptionnelle et si vous continuez à vous mobiliser comme vous l’avez fait depuis six mois, nous serons et demeurerons dignes de notre prestigieuse appellation.