Rencontre

D. MasseQuestion à Denis MASSE, membre québécois de l’AEP.Le Canada vient d’émettre le premier timbre au monde véritablement personnalisé. Quel est le point de vue des philatélistes canadiens face à cette innovation ?De prime abord, l’opinion des collectionneurs est nettement divisée à ce sujet. Environ la moitié d’entre eux apprécie cette initiative tandis que l’autre moitié la condamne. Ces derniers estiment que c’est une extravagance, une fantaisie, qui a peu de sérieux. Les autres applaudissent à cette idée, même s’ils n’y donnent pas suite.Il apparaît que ce sont les partisans des thématiques qui sont les plus heureux des timbres « personnalisés ». Ils peuvent enfin insérer dans leur collection thématique sur les bêtes des timbres représentant leur animal (de compagnie) favori (chat, chien, cheval) ou même leur fleur favorite s’ils font collection de fleurs sur timbres et, par surcroît, avec une photo d’eux-mêmes auprès de Minou et de Toutou.Autre exemple : si un médecin fait une collection de timbres sur la médecine, il peut désormais insérer dans sa collection un timbre unique montrant sa propre effigie et, comme il est médecin, le timbre constitue un apport approprié à sa collection thématique sur la médecine (un timbre que personne d’autre ne possédera à part ceux à qui il en fera cadeau car, normalement, on commande une planche de 25 timbres à sa propre effigie).Par ailleurs, j’ai un ami philatéliste (âgé et peu enclin aux nouveautés) qui dit refuser cette occasion de se voir sur un timbre « parce qu’il se sentirait offusqué de voir son visage maculé par des oblitérations intempestives ». On pourrait aussi croire qu’il est devenu impossible de réaliser une collection complète des timbres du Canada parce qu’en raison de ces timbres personnalisés, il sera toujours impossible d’avoir tous les timbres « fabriqués » par les uns et les autres. À cette objection, on peut répondre que le véritable timbre type, c’est le cadre dans lequel est insérée la photo de chacun. C’est en effet lui qui porte la valeur nominale du timbre. Les diverses photos utilisées à l’intérieur du cadre ne constituent que des variantes.Merci à Denis Masse pour cet avis sur ce problème d’actualité, car il est certain que la poste canadienne sera rapidement imitée dans le monde par d’autres administrations postales.