Remise du «Mérite Philatelique Europeen»

Remise du Mérite Philatélique Européen au médecin-général Christian RACHOU Le 13 décembre 2003

Photo 1
Allocution prononcée par son parrain, le docteur Jean STORCH, 1er vice-président et président honoraire de l'A.E.P.Mon général,Tu es né le 22 mars 1915 à Nègrepelisse dans le Tarn et Garonne. Tu entres à 18 ans à l'Ecole du Service de Santé Militaire de Lyon.Diplômé de chirurgie en 1939, tu es envoyé sur tous les fronts de France, de Belgique, d'Angleterre, d'Italie, du Maroc, d'Indochine et d'Algérie, avant de revenir en France 25 ans après.Toutes ces campagnes te valent trois croix de guerre avec quatre citations et l'élévation au grade de Commandeur dans l'Ordre de la Légion d'Honneur. Cependant, tu détestes la guerre et tu n'en parles jamais.Eté comme hiver, quand tu as du temps libre, tu consacres ta vie à la montagne. Tu as des centaines de sommets à ton actif, dont plusieurs de plus de 4000 mètres. Tu as organisé le service médical des Jeux Olympiques d'hiver de Grenoble en 1968, ce qui t'a valu d'être élevé au grade de Commandeur dans l'Ordre National du Mérite et de recevoir la médaille des sports.La philatélie est ta passion depuis l'enfance, collectionneur de timbres depuis 1930 et marcophile depuis 1945.Tu as très vite été admis dans le cercle très fermé des grands philatélistes de l'époque : Dubus, Liphschutz, Fromaigeat et leur clan. Vos publications volaient très haut.Le hasard seul a fait que Robert Françon et moi-même avons pu te connaître, toi qui planais sur les sommets. En 1960, tu étais colonel : on a évacué sur ton service d'Alger un jeune lieutenant en poste dans les Aurès qui venait de faire une perforation de l'estomac. Il était dans un triste état, tu l'as aussitôt fait évacuer au Val de Grâce à Paris. Il a mis des mois à s'en sortir mais il a survécu. Tu venais de sauver la vie du lieutenant Robert Françon.Dix ans plus tard, tu étais général, patron de l'hôpital militaire Desgenettes à Lyon. J'étais médecin aspirant. « Storch, le général demande à vous voir dans son bureau » Peur intense, quelle bêtise avais-je pu faire ?« C'est vous Storch ? » Oui mon général ! Le Storch qui écrit des livres philatéliques ? Oui mon général. Fermez la porte et venez vous asseoir ici !Le général sort alors de son tiroir une collection au type Blanc déjà très avancée. Nous avons passé un bon moment.Le dimanche au marché aux timbres de Bellecour, je t'ai présenté Françon. Tu nous as conseillé sans te lasser : « Arrêtez de collectionner les timbres, cherchez les lettres. Vous avez les connaissances, publiez un catalogue des entiers. Nous avons obéi. Faites la collection d'Albanie. Nous avons désobéi.Notre meilleur coup a été la création du Cercle lyonnais d'études philatéliques et marcophiles avec Camboulives et Lacassagne, tous deux militaires. Certains anciens membres de l'Union Marcophile nous en veulent encore. Nous avons eu 400 membres en 3 ans, de toute la France.Lorsque tu exposais, tu obtenais souvent de l'or. Tu as publié dans de nombreuses revues. Tu as obtenu la médaille Dole.Tu es membre de l'Académie de Paris, de Belgique et bien entendu de l'Académie Européenne dont tu es le doyen et le général le plus décoré, en dehors de Son Altesse Sérénissime Le Prince de Monaco.Avec ton épouse, vous êtes parmi nos amis très chers. Tu es un militaire atypique et un philatéliste hors pair, cependant toujours modeste.Le Président va t'obliger à sortir de ta modestie et te remettre les insignes, ô combien mérités, du « Mérite Philatélique Européen ».

Remise du Mérite Philatélique Européen au docteur Alexander D. KROO le 13 décembre 2003

Photo 2
Marie-Alyette Mangin assistant notre Président pour honorer le docteur Alexander D. KROO, sous l'œil attentif de Jean Fissore, 1er vice-président du Club de Monte-Carlo.
C'est dans les salons de l'hôtel " Hermitage " à Monaco, que le docteur Alexander D. KROO s'est vu remettre notre prestigieuse décoration par Jean-Pierre Mangin et le docteur Jean Storch.
Photo 3
Le docteur Alexander D. KROO, en compagnie de Monsieur et Madame Hornung et du Commandant de l'European Stars, navire sur lequel s'est déroulée la croisière effectuée par les membres du Club de Monte-Carlo et de l'A.E.P.