Editorial

AuteurVoici bientôt un an que l'Académie Européenne de Philatélie a pris un second souffle. Et, fidèles à nos engagements, nous avons travaillé pour que vous receviez régulièrement notre bulletin de liaison Trait d'Union. A, comme Académie Européenne de Philatélie. À l'origine, nous avions pensé avec le Président Jean-Pierre Mangin qu'une parution de 4 pages suffirait et que nous monterions éventuellement en puissance. La suite nous a montré que, grâce à vous, nous pouvions faire plus. C'est ce que nous vous proposons dans ce troisième numéro, le quatrième en réalité, car le numéro 0 était plus qu'un galop d'essai. À la fin de sa première année de nouvelle existence, on peut dire que l'AEP a réussi son pari collectif. Et pour ceux qui n'auraient pas fait le décompte, l'AEP est forte de 125 membres, 103 membres actifs et 22 membres d'honneur. B, comme BERGIER. Joseph Bergier a réfléchi sur ce que pourrait être une " Bibliothèque de Collections ". Dans le présent numéro, il nous livre les résultats de cette réflexion qui peut déboucher, avec l'aide de tous, sur un projet utile et ambitieux. Pour réussir, il nous faudra vaincre les réticences que certains peuvent avoir à livrer les trésors qu'ils exposent pourtant aux regards en compétition... mais pendant un temps assez bref. Il faudra aussi vaincre ce qui peut être plus une timidité qu'une réticence. En fait, nous aurons besoin de quelques volontaires puis, devant le succès probable, nul doute que Joseph Bergier recevra une collection par semaine, ce qui l'obligera à embaucher des " assistants ". Et si nous mettions notre bibliothèque sur notre futur site web. Il est permis de rêver.C, comme COHN. Lorsque Ernst Cohn m'a écrit pour m'encourager dans la charge que représente Trait d'Union, je lui ai répondu que j'étais plus que bien aidé par le Président, et par tous ceux qui ont contribué à la rédaction des premiers numéros. Je lui ai aussi indiqué, en substance, que Trait d'Union ne pouvait vivre que des contributions de ses auteurs qui, pour le démarrage, furent un peu toujours les mêmes. Et, très exactement neuf jours plus tard, je recevais une grande lettre de Dothan (Alabama) qui contenait l'article qu'Ersnt Cohn nous a confié. Un très grand merci et un coup de chapeau !D, comme DELWAULLE. Mon " camarade " Jean-Claude Delwaulle dont l'érudition le dispute à la malice, répond toujours présent lorsque je le sollicite (voir les précédents numéros). Même s'il répugne à se servir d'un fax, sa réactivité est quasiment instantanée. C'est dire qu'il n'a pas réellement besoin d'un fax ! Aujourd'hui, il nous indique ce qu'il a aimé à Marcophilex 2000. Et comme je vous l'indique plus loin, le choix qu'il m'a conseillé de faire pour illustrer son texte témoigne de son humour et de son éclectisme.Je pourrais ainsi continuer à décliner les lettres de l'alphabet pour vous montrer combien nos collègues ont été présents : Fabien BARNIER, Jack BLANC, Marino CARNÉVALÉ-MAUZAN, Jean-François BRUN, Jean-François GIBOT, Bernard JIMENEZ, Michel LETAILLIEUR, Denis MASSE, Carlos PIMENTA, Raymond PITTIER, Nicolas ZOLLINGER, et j'oubliais (non je n'oubliais pas mais je voulais terminer par lui) :S, comme Jean STORCH. Comme il l'a écrit dans son éditorial (Trait d'Union, automne 2000), Jean travaille à notre futur Opus, ouvrage collectif de l'AEP, qui paraîtra au cours de l'année prochaine. Je sais qu'il a déjà reçu plusieurs articles. C'est un ouvrage attendu qui concrétisera ce que Jean Storch appelait de ses vœux " Étudions la philatélie, publions nos recherches pour les faire connaître au plus grand nombre, partageons des repas dans toutes l'Europe pour resserrer nos liens d'amitiés ". Un beau programme.À titre personnel et pour l'AEP, je vous adresse mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Et je souhaite pour le Trait d'Union que nous puissions continuer à décliner les lettres de l'alphabet... et les multiplier.It has been almost a year now that the European Academy of Philately found its second breath. And, as we commited to, we worked hard to send you our link magazine Trait d'Union on a regular basis.A, like Academy. At the first begining, we and President Jean-Pierre Mangin, thought that a four page booklet would be sufficient and that we would eventually grow later. Thanks to you, we then realise that we could do much more. That is what we propose you to do in this third edition, which is actually the fourth, as the number 0 was more than a trial. At the end of its first year, one can say that EAP succeed in its collective bet. And, for those who did not make the headcount, the EAP has 125 members, 103 acive members and 22 honorific members. B, like BERGIER. Joseph Bergier has though about what a " Library Collection " could be. In this issue, he delivers us all the results of his reflection which can be, with everybody's help, a useful and ambitious project. The key to success is to convince some of you to send us the treasures that are in any case exposed briefly during competitive exhibitions. We should also win against what is more shyness than reticence. We indeeed need some volunteers first but then, in front of a probable success, no doubt that Joseph Bergier will receive one collection a week, which will force us to hire some " assistants "... And what about our library on our web site. Let us dream !C, like COHN. When Ernst Cohn wrote me to encourage me for this Trait d'Union job, I answered him that I was more than supported by our President, and by all that contributed in the writing of the first issues. I also indicated that Trait d'Union will not be able to l;ive only by its authors' contribution who were, in the very begining, always the same. And... exactly nine days later, I received a long letter from Dothan (Alabama) including Cohn's paper. Many thanks to him !D, like DELWAULLE. My friend Jean-Claude Delwaulle whose erudition equals his sense of humour, is always there when I ask him (see prevoius issues). Even if he is reluctant to use a fax, his reactivity is almost immediate. That is to say he does not really need a fax ! Today, he explains us what he enjoyed at Marcophilex 2000. As related later, the advice he gave me to illustrate his text outlines his humour and eclecticism. I could keep on like that with all the letters of the alphabet to show you how much our colleagues were hepful : Fabien BARNIER, Jean-François BRUN, Marino CARNÉVALÉ-MAUZAN, Léo de CLERCQ, Yves-Maxime DANAN, Jean-François GIBOT, Bernard JIMENEZ, Michel LETAILLIEUR, Denis MASSE, Carlos PIMENTA, Raymond PITTIER, Rainer von SHARPEN, Nicolas ZOLLINGER and I almost forgot (I did not really forget him but I wanted to end up with him) :S, like STRORCH. As he says in its editorial (Trait d'Union, autumn 2000), Jean is working on our future Opus, a collective booklet of the EAP, which should be edited some time next year. I know he already received several papers. This awaited issue will concretise what Jean Storch strongly wished : " Let'us study philately, let's publish our resarch to make them known the most, let's share dinners in all of Europe to strengthen our frienship. " What a nice program !Personnaly and for the EAP, I send you my best wishes for this new year. And I wish for Trait d'Union we can keep on with letters of the alphabet... and multiply them.